Collège Jean Grémillon
Saint-Clair-sur-Elle 02.33.05.85.14

Accueil ::> L’Actu selon les 3e ::> Société ::> En Turquie, deux enseignants en grève de la faim, pour dénoncer les purges 

En Turquie, deux enseignants en grève de la faim, pour dénoncer les purges 

lundi 29 mai 2017, par Les 3e.

Deux enseignants ont été victimes de purges de l’après coup d’Etat, qui a été manqué en Turquie. Elle a perdu neuf kilos et lui quinze, mais ils continuent sans cesse de s’y rendre. L’homme s’y rend à pied et la femme s’y rend en chaise roulante. Durant cette grève, ils brandissent des pancartes en chantant des slogans comme « rendez-nous notre travail ». Les parents des grévistes et la société civile se relaient pour les soutenir. Des députés de l’opposition kémaliste et du parti pro kurde ont fait le déplacement à leur rencontre.
Un eurodéputé Gianni Pitella, un chef du groupe Socialiste et Démocrate du Parlement européen, est venu en personne saluer leur combat. Subsistant avec seulement de l’eau sucrée ou salée. Leur état de santé se dégrade de jour en jour. Ils souffrent de troubles de la perception, ont des difficultés d’élocution, des problèmes physiques, c’est ce qu’a constaté le président de la chambre professionnelle des médecins à Ankara (capitale de la Turquie). Seuls les réseaux sociaux parlent de leur lutte. Le gouvernement ne s’en préoccupe absolument pas. Numan Kurtumulu, le vice premier ministre, qui a été interrogé par des députés de l’opposition sur la grève de la faim, a déclarer qu’il n’était pas au courant alors que le lieu de la protestation n’est qu’à quelque centaines de mètres de son lieu de travail.

Lise.R
Lucie.B